Block title
Block content
turned_inFocus programmation

Le 11 mars 2021 à 10h, l’INMA vous donne rendez-vous pour la cinquième Rencontre professionnelle PARLONS MAPV!, sur le thème "Entreprises métiers d'art et patrimoine vivant (MAPV) - Participer aux JEMA 2021".

Intervenants : les équipes de l’INMA en charge de l’organisation et de la communication de l’évènement.

Malgré la crise de la Covid-19, l’engouement des professionnels reste fort pour les JEMA. Pour prolonger les animations de la programmation physique, cette année, l’édition des JEMA s’enrichit avec des contenus digitaux. Avec l’ambition de faire dialoguer autrement le grand public avec vous, professionnels des métiers d’art et du patrimoine vivant, ces événements en ligne permettront toujours plus d’échanges et de rencontres.

À l'occasion de ce nouvel webinaire PARLONS MAPV !, nous aborderons des exemples de bonnes pratiques et d’outils digitaux permettant aux participants aux JEMA d’imaginer des formats simples, créatifs et pédagogiques pour exprimer la réalité de leurs savoir-faire. 
Plus largement, nous reviendrons sur les modalités de participation en présence et en format digital, ainsi que sur la communication autour de l’évènement déployée par l’INMA et par les participants eux-mêmes.

Créées et développées par l'Institut National des Métiers d'Art (INMA), les Rencontres professionnelles PARLONS MAPV! sont construites autour de sujets d’actualité et s'adressent prioritairement aux professionnels des entreprises des métiers d’art et du patrimoine vivant (MAPV). Prévues initialement dans un double format en présence et digital via une diffusion en direct, les Rencontres professionnelles PARLONS MAPV! se dérouleront provisoirement intégralement en ligne dans un format webinaire.

Nous vous attendons nombreux en ligne, inscriptions via ce lien.

Retrouvez ici le replay de la Rencontre professionnelle Parlons MAPV ! #4 « Chefs d’entreprise métiers d'art et patrimoine vivant – Surmonter la crise ».

#mapv #JEMA2021 #relance

Block title
assignment
Vous aimez cet article, recevez la newsletter de l'INMA Block content