Block title
Block content

Edito Journées Européennes des Métiers d'Art

Après une année très difficile pour les professionnels des métiers d'art et du patrimoine vivant, les Journées européennes des métiers d’art 2021 sont l’occasion d’encourager les artisans à continuer d’animer, par leur maîtrise technique et leurs créations, l’art de vivre à la française, exception culturelle dont nous sommes fiers. 

Ces 15e journées européennes des métiers d'art sont placées sous le signe de la matière, puisque les artisans sont des professionnels d’excellence, créant, transformant ou restaurant une œuvre à partir de matières brutes : pierre, terre, bois, métal, végétaux. En quelques jours, des milliers de Françaises et de Français vont pouvoir découvrir le travail de ces professionnels hors pair.

Elles me permettent également de saluer l’action de l’Institut national des métiers d’art, organisateur des JEMA, et du Mobilier National, qui ont su, au cœur de la crise, collaborer pour mettre en place une campagne exceptionnelle de restauration de mobiliers des années 1930 à 1950, soutenant ainsi les professionnels des métiers d'art et du patrimoine vivant en complément des aides du Gouvernement.

Cet effort se poursuit en 2021, notamment à travers des mécanismes de commande publique de la part de chacun de ces opérateurs, qui permettent de soutenir l’activité des ébénistes, menuisiers, tapissiers, doreurs, bronziers, lustriers, horlogers, restaurateurs textiles ou restaurateurs du patrimoine et d’ouvrir des perspectives à l’ensemble du secteur dans un contexte particulièrement complexe.

La fondation Bettencourt Schueller, mécène fidèle de l’Institut national des métiers d’art, s’inscrit pleinement dans cette démarche et bénéficie, à ce titre, de toute ma reconnaissance.

Bonnes Journées Européennes des Métiers d’Art 2021 !