Block title
Block content

Chaque année, au printemps, les Journées européennes des Métiers d’Art (JEMA) offrent la possibilité d’un grand rendez-vous avec les savoir-faire d’excellence français, véritable patrimoine vivant national. Du 3 au 13 avril 2020, le grand public pourra partir à la découverte des « Matières à l’œuvre », la thématique de cette édition, et rencontrer, dans leurs ateliers, des professionnels et des métiers de passion et d’exigence. Là, au service de ce que l’on a coutume d’appeler le génie français, les techniques séculaires ont su traverser les époques et s’adapter à la nôtre. Les métiers d’art, partie intégrante de notre patrimoine culturel immatériel, participent activement à la vitalité de notre création contemporaine et de notre restauration du patrimoine, tous deux de renommée internationale.

Avec les JEMA, nous rendons hommage à tous ces professionnels, hommes et femmes qui ont, chevillée au corps, la volonté de transmettre, de partager, de susciter l’intérêt des jeunes générations. Le ministère de la Culture a confié deux dispositifs à l’Institut national des métiers d’art : un dispositif d’éducation artistique et culturel, « A la découverte des métiers d’art », qui permet, à près de 1500 collégiens dans plusieurs régions, de découvrir ces métiers du patrimoine vivant et les écoles qui peuvent les y former, et le dispositif de transmission Maîtres d’art-Elèves dont nous venons de fêter les 25 ans. En un quart de siècle, ce sont plus de 140 professionnels qui ont transmis leurs savoir-faire à près de 100 élèves. Le ministère est fier d’avoir permis de pérenniser 100 métiers rares et remarquables que les générations suivantes recueillent en héritage.

Cette quatorzième édition « Matières à l’œuvre » renoue avec l’intérêt premier des professionnels des métiers d’art et du patrimoine vivant pour le travail des matières telles la terre, la pierre, le végétal, les matières animales et les matières recyclées. Comme l’an dernier, une exposition les célèbre pendant un mois au Mobilier national.

Je tiens à remercier chaleureusement la Fondation Bettencourt Schueller, pour son engagement et son soutien essentiels auprès des JEMA et du dispositif de transmission des Maîtres d’art et des dispositifs destinés au jeune public. Je suis certain que cette édition 2020 sera riche en découvertes et en rencontres pour tous les publics, et, pourquoi pas, qu’elle déclenchera des vocations. Bonnes Journées européennes des métiers d’art à toutes et tous !

Franck Riester, Ministre de la Culture