Block title
Block content
Annulé en raison de la COVID 19
Atelier

Maître Tonnelier

Voir le site Contact
crop Ebéniste

Programmation

Il est de ces métiers où temps, passion et savoir-faire sont les maîtres mots. Au cœur des distilleries martiniquaises, il existe encore aujourd’hui une poignée d’Hommes qui façonnent, dans la plus pure tradition, les fûts en chêne destinés au vieillissement de rhums prestigieux et renommés à l’international.

La Distillerie J.M fait partie de ces lieux où se perpétue encore et toujours la tradition du brûlage et de la réparation des fûts si précieux au vieillissement de cette eau-de-vie de canne à sucre.

Le vieillissement ou l’art du temps

Le vieillissement du rhum s’effectue en fûts de chêne français et/ou américain dont la capacité peut varier entre 55 et 650 litres. Ces fûts sont neufs ou d’occasion et nécessitent que l’on porte une attention particulière à leur bon vieillissement dans nos chais d’élevage des rhums vieux.

Au cours du temps, les rhums vieillissent au contact du bois de chêne. Sa couleur passe de l’or au cuivre, à l’ambre ou l’acajou. Son odeur et ses saveurs se bonifient et se complexifient, grâce aux échanges entre le bois et l’eau-de-vie blanche de départ. Années après années, de nouveaux arômes apparaissent et vont tempérer la fougue de cet alcool qui, disait-on, « rend fou » ! Le vieillissement va alors révéler tous les arômes de la canne.

C’est par le choix des fûts – neufs ou d’occasions – que Maître tonnelier et Maître de chai vont travailler en étroite collaboration afin de créer une synergie parfaite au cours du vieillissement des rhums vieux. Les fûts de chêne neufs apportent des tanins, de la puissante et de riches saveurs, les fûts d’occasion permettent au rhum de s’oxygéner, de s’équilibrer, de s’arrondir et de se sublimer avec le temps.

Pour les Rhums J.M, chaque cuvée, chaque millésime exprime une mélodie aromatique particulière. Le maître tonnelier façonne le fût et le maître de chai crée le rhum grâce au temps qui passe, jouant avec les fûts comme avec des instruments de musique.

 

Le brûlage de fûts

L’une des étapes primordiales dans la préparation des fûts est le brûlage ou toastage des douelles. Elle permet de caraméliser les tanins du bois afin d’accélérer les échanges entre le rhum et le bois. Le brûlage va permettre également de dévoiler une multitude de notes aromatiques dont le rhum va s’enrichir à son contact. La Distillerie J.M brûle encore elle-même une partie de ses fûts, maîtrisant donc une étape essentielle pour la qualité de ses rhums vieux. Le maître tonnelier utilise les douelles des fûts anciens pour alimenter le feu : rien ne se perd, tout se transforme. Les braises sont placées à l‘intérieur du tonneau enflammant l’alcool résiduel. Sous l’effet de la chaleur les tanins se liquéfient, leur goutte se solidifiant ensuite, visibles sur certains fûts anciens. Les plus brûlés ont l’aspect d’une peau de crocodile.

Les fûts ont une vie bien remplie !

Tout commence par un chêne américain ou français ; le fût est fabriqué à l’autre bout du monde, avec le bois de ce chêne. Après un voyage en bateau, le fût arrive en Martinique où il est désormais utilisé pour faire vieillir le rhum agricole. Au fil du temps, son utilisation pour le vieillissement des rhums va le patiner et il sera alors nécessaire de le brûler, au sein même de notre tonnellerie. Après 10 à 15 années d’utilisation, le fût est épuisé !

Cependant, même non utilisable, il sert encore : dans l’alimentation du feu lors des opérations de brûlage ou dans la confection de bars, tambours ou mobiliers de jardin. Une fois encore, rien ne se perd, tout se recycle !

La part des anges

De par la chaleur et de l’humidité de nos zones tropicales, une part de l’alcool s’évapore à travers les tonneaux, cette « Part des Anges » est de l’ordre de 8% par an et par fût environ… C’est presque trois fois plus que pour les Armagnacs, Cognacs ou Whiskies.

La qualité de nos fûts et le soin apporté par nos maîtres tonneliers est donc un critère primordial dans le bon déroulement du vieillissement d’un rhum. De plus, une opération d’ouillage, consistant à compléter les pertes de chaque fût avec le même rhum, doit être réalisée chaque année. Cette technique permet à la fois de surveiller l’évolution des rhums en vieillissement et de prendre soin de nos fûts se patinant dans nos chais. Les tonneaux sont vidés, leur contenu rassemblé par lot dans une cuve. Le maître de chai le sent, le goûte et décide des fûts dans lesquels le lot va poursuivre son vieillissement durant une année de plus, avant le prochain ouillage. Les fûts sont ensuite remplis à nouveau avec ce même rhum… un véritable travail de patience et de façonnage.

Nous vous invitons donc à découvrir cet univers hors du commum en assitant au brulage de nos fûts au coeur de notre Tonnellerie, à la Distillerie JM. Vous pourrez alors découvrir la manipulation des fûts et poser toutes les questions sur ces opérations à nos deux Maîtres Tonneliers. 

child_care
Programmation jeune public
3-6 ans, 6-12 ans, + de 12ans

Horaires

de 9h à 15h - mardi 6 avril 2021 / Sur rendez-vous
de 11h à 19h - samedi 10 avril 2021 / Portes ouvertes
de 11h à 19h - dimanche 11 avril 2021 / Portes ouvertes
Pause déjeuner de 12h à 13h

Maître Tonnelier, garant d'un savoir-faire ancestral

Distillerie de Fond Preville
97218 Macouba
0596789255
Accessible aux personnes à mobilité réduite
A la sortie du bourg de Basse Pointe en direction de Grand Rivière, tournez à gauche dans le quartier fond Préville. Au bout de la route, vous découvrirez notre distillerie, au coeur du Vallon.